Les objets connectés s'invitent dans notre quotidien
Les objets connectés s'invitent dans notre quotidien

Il y a quelques années encore, l'Internet des objets était une lotion exclusivement réservée aux professionnels et aux grandes entreprises. Aujourd'hui, ce concept envahit de plus en plus l'espace privé et s'invite dans les maisons. Y a-t-il toujours du bon derrière l'intégration des objets connectés dans le quotidien ? C'est une question qui mérite qu'on s'y attarde.

Objets connectés: De quoi s'agit-il ?

Avec l'avènement des smartphones, de nombreux spécialistes des solutions de mise en réseau d'objets ont entrevu une perspective beaucoup plus grande. Celle-ci part du principe que si le smartphone peut constituer à lui tout seul un mini ordinateur de poche, tous les autres objets du quotidien peuvent, eux aussi, cumuler des fonctions digitales.

C'est donc ainsi qu'est né l'IoT ou Internet of Things. Ce concept est basé sur l'idée selon laquelle des objets physiques et des logiciels pouvaient être mis en réseau pour échanger et collecter des informations individuelles.

De là, on est vite passé du téléphone portable connecté à tout un marché d'objets connectés issus du quotidien. Les concepteurs rivalisent d'ingéniosité pour combiner l'utile à l'agréable afin que les objets connectés du quotidien ne soient pas simplement des gadgets de plus, mais qu'ils apportent une vraie plus-value.

L'implication de la domotique

La domotique est l'exemple le plus abouti de l'imbrication des objets connectés dans le quotidien. Cette nouvelle science des objets connectés repose sur le principe de la maison intelligente dotée de nombreux équipements connectés qui interagissent entre eux. Une interaction qui se fait sous le contrôle et la supervision d'un homme.

C'est ainsi que sont apparus les premiers volets connectés qui s'ouvrent et se ferment automatiquement en fonction de la météo. Plus tard, ils ont été couplés au thermostat qui se charge d'autoréguler la température intérieure afin de réduire considérablement la consommation énergétique en chauffage ou en climatisation.

D'autres innovations ont également vu le jour comme les interrupteurs automatiques. Il existe également des robots aspirateurs connectés qui lancent le nettoyage automatiquement étant programmés pour le faire à une heure précise. C'est aussi le cas des tondeuses connectées ou des systèmes d'arrosages intelligents.

Aujourd'hui, les personnes du troisième âge peuvent contracter des crédits seniors pour se doter d'objets connectés afin de faciliter leur autonomisation au quotidien. Les exemples les plus emblématiques sont les colliers connectés et les capteurs de mouvement.

D'autres exemples d'objets

Il est évident que l'Internet des Objets ouvre de nombreuses perspectives, ayant tout pour objectif d'améliorer le confort d'une maison. C'est pourquoi aujourd'hui, les portes de garage connectées, le contrôle des lumières, la télévision connectée, le jardin connecté paraissent tout à fait normaux.

L'un des plus grands succès en termes d'objets connectés est bien entendu le bracelet connecté. Capable de se synchroniser avec une application mobile, la montre connectée permet de suivre les constances à l'occasion des activités physiques. Elle est capable de renseigner sur la pulsation cardiaque, de contrôler le nombre de pas effectués (podomètre), d'afficher la vitesse de course et bien d'autres informations.

Il paraît évident que cette nouvelle science a beaucoup à offrir. Malgré tout, ne serait-il pas plus sage d'entrevoir également les risques d'une maison ou d'un quotidien hyperconnecté ? La dépendance au smartphone et aux réseaux sociaux est un exemple qui devrait interpeller plus d'un.

Les articles